Neurosciences Neurosciences intégrées, cognitives et comportementales (NICC)

"L'attention renforce la détection", "l'attention optimise le temps de réaction", ces deux expressions sont au coeur des processus traités dans cette UE qui seront organisés autour de deux questions: la préparation à l'action et les processus attentionnels, l'ensemble de ces processus visant à optimiser le déroulement des activités sensori-motrices. Chacune de ces questions sera abordée à la fois d'un point de vue comportemental mais également neurobiologique.  

Cette UE s’attache à décrire les principes généraux des différentes techniques d’exploration cérébrale fonctionnelle utilisée aujourd’hui pour observer le cerveau humain en activité. La connaissance de la nature des signaux recueillis, supposés révélateurs de l’activité cérébrale étudiée, permet de  dégager les avantages et limites de chacune de ces techniques, de mettre en évidence leur relative complémentarité et enfin de révéler leur pertinence dans des approches à visée clinique ou fondamentale.

Les enseignements magistraux s’accompagnent de travaux pratiques et dirigés spécifiques afin de permettre aux étudiants d’appréhender concrètement toutes les étapes pratiques et techniques inhérentes à chacune de ces méthodologies, depuis l’acquisition du signal jusqu’aux méthodes de traitement et d’analyse statistique des signaux ainsi recueillis.

 

Le premier thème abordé concerne les bases biophysiques d’une technique cérébrale fonctionnelle à haute résolution spatiale comme l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf): sont abordées en particulier les notions de contrastes et de séquences d’acquisition jusqu’à la mise au point de protocoles expérimentaux spécifiquement adaptés aux contraintes de cette technique de neuroimagerie fonctionnelle. L’enseignement magistral (9h) se poursuit par une série de travaux dirigés sur ordinateur destinée au traitement et à la visualisation des données acquises via le logiciel SPM12 (16h).

 

Le deuxième thème abordé est centré sur les techniques d’imagerie cérébrale fonctionnelle à haute résolution temporelle. Là encore, l’enseignement des principes physiques de l’électroencéphalographie (EEG) et de la magnétoencéphalographie (MEG) permet de souligner les avantages et inconvénients de la localisation des activités intracérébrales par ces deux méthodes ainsi que leur utilisation spécifique dans le domaine médical (9h cours + 4h TD).