Master Administration publique
Nées de la sectorisation de l’économie, les politiques publiques visent, à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme d’actions gouvernemental, à traiter les problèmes estimés comme devant relever d’une action publique. Entre intérêts particuliers (sectoriels, géographiques, individuels…) et intérêt général, les arbitrages proposés ne sont jamais neutres et demandent, tant dans la conception que dans la mise en œuvre une attention et un suivi particuliers.
Nous proposons à travers ce cours une réflexion critique autour des principales modalités et outils de conception et d’analyse des politiques publiques. Partant de l’approche séquentielle classique en cinq étapes (mise à l’ordre du jour, formulation, prise de décision, mise en œuvre, évaluation), la diversité des approches possibles sera explorée à travers notamment les approches organisationnelle, cognitive et normative, socio-historique ou encore par les mécanismes.
Des études de cas serviront de support à une mise en perspective des pratiques à l’aune de ces différentes approches.
L’évaluation des politiques publiques sera également abordée en propre à travers notamment des éléments de définition (au regard de notions connexes dont il conviendra de cerner les contours), la manière dont les pratiques évaluatives (se) sont institutionnalisées, ou encore les différentes formes, démarches et outils pouvant être déployés dans ce cadre.
Les modalités de contrôle des connaissances s'effectuent à travers un examen terminal individuel qui prendra la forme d'une étude de cas.

La cadence des réformes, les besoins de rénover l’offre de services et de réagencer les ressources internes amènent les opérateurs publics à s’engager dans de nombreuses démarches de changement. Ce cours permet de comprendre l’ampleur et les ambitions inégales des changements. Il propose une grille de lecture organisationnelle des projets, identifiant de façon systématique à la fois les processus et les systèmes internes qui sont amenés à changer, et la diversité des interventions qui peuvent soutenir ces transformations. Cette lecture est un préalable à l’établissement des cahiers des charges, à la conception des stratégies de changement, à la planification et au pilotage des actions inscrites au projet.

Les étudiants découvriront en tant que futurs leaders l’importance des dynamiques psychosociales dans la mise en œuvre des changements dans des contextes publics souvent très contraints (rareté des ressources, réglementation, pressions politiques et des usagers). Ils acquerront des grilles de lecture des attitudes et des réactions au changement et analyseront les différentes stratégies d’intervention envisageables à partir d’études de cas réels d’administrations publiques. Ils s’approprieront le réflexe de l’action et de la décision éthique dans des contextes souvent conflictogènes et stressants.

La cadence des réformes, les besoins de rénover l’offre de services et de réagencer les ressources internes amènent les opérateurs publics à s’engager dans de nombreuses démarches de changement. Ce cours permet de comprendre l’ampleur et les ambitions inégales des changements. Il propose une grille de lecture organisationnelle des projets, identifiant de façon systématique à la fois les processus et les systèmes internes qui sont amenés à changer, et la diversité des interventions qui peuvent soutenir ces transformations. Cette lecture est un préalable à l’établissement des cahiers des charges, à la conception des stratégies de changement, à la planification et au pilotage des actions inscrites au projet.

Les étudiants découvriront en tant que futurs leaders l’importance des dynamiques psychosociales dans la mise en œuvre des changements dans des contextes publics souvent très contraints (rareté des ressources, réglementation, pressions politiques et des usagers). Ils acquerront des grilles de lecture des attitudes et des réactions au changement et analyseront les différentes stratégies d’intervention envisageables à partir d’études de cas réels d’administrations publiques. Ils s’approprieront le réflexe de l’action et de la décision éthique dans des contextes souvent conflictogènes et stressants.