Arts Arts plastiques

HAPCU04 : Esthétique et théorie de l’art contemporain – 2h/s – 3 crédits – contrôle continu

Frédéric Pouillaude

Les images documentaires : entre trace indicielle et discursivité contextuelle

La photographie et, plus encore, le cinéma ont inauguré pour l’art un nouveau type de rapport au réel, fondé sur l’indicialité de la trace et la reproduction mécanique du visible (et de l’audible). Mais cette indicialité ne suffit pas encore à faire de l’image un document, ni à inscrire sa production dans une démarche documentaire. Pour qu’il y ait document, encore faut-il qu’un discours, implicite ou explicite, nous dise de quoi l’image est image et ce qu’au juste elle documente. La modernité photographique, avec Walker Evans, a rêvé l’abolition d’un tel discours, réduisant les légendes au strict minimum et laissant parler les « choses mêmes ». De façon semblable, une certaine version du « cinéma direct » a vu dans l’innovation du son synchrone (plus besoin de cartons ni de voix-off) la possibilité d’un effacement du discours auctorial, laissant place à un réel qui se donnerait pour ainsi dire à voir et à entendre de lui-même. À rebours d’un tel fantasme de transparence, on assiste depuis au moins une trentaine d’années, au sein des pratiques documentaires, à l’émergence de nouvelles stratégies de mise en scène et d’accompagnement discursif (ou performatif) des images. Ce sont ces stratégies que le présent séminaire se propose d’étudier, avec des artistes tels que Raymond Depardon, Rabih Mroué, Avi Mograbi, Rithy Pahn, Mathieu Pernot, Gilles Saussier, ou Joana Hadjithomas et Khalil Joreige.

 

Bibliographie indicative

Caillet, Aline, Dispositifs critiques. Le documentaire, du cinéma aux arts visuels, Rennes,

PUR, 2014.

— et Pouillaude, Frédéric (dir.), Un art documentaire. Enjeux esthétiques, politiques et éthiques, Rennes, PUR, 2017.

Lugon, Olivier, Le Style documentaire. D’August Sander à Walker Evans. 1920-1945, Paris,

Macula, 2001, 3e édition, 2011.

Nichols, Bill, Representing Reality. Issues and Concepts in Documentary, Bloomington,

Indiana University Press, 1991.

—, Introduction to Documentary, Bloomington, Indiana University Press, 2010.

Niney, François, L’Épreuve du réel à l’écran. Essai sur le principe de réalité documentaire,

Bruxelles, De Boeck, 2002.

—, Le Documentaire et ses faux-semblants, Paris, Klincksieck, 2009.

Schaeffer, Jean-Marie, L’Image précaire. Du dispositif photographique, Paris, Seuil, 1987.

HAPA01B : Penser/créer (Esthétique) – 2h/s – 6 crédits – contrôle continu.

Frédéric Pouillaude

L’art et le réel

En se donnant pour fil conducteur la question des différentes formes possibles d’articulation de l’art au réel (inclusion, représentation, dévoilement, critique, intervention, transformation... – liste évidemment non close), il s’agira dans ce séminaire d’aborder quelques courants de l’esthétique et de la philosophie de l’art contemporaines (esthétique analytique, phénoménologie, théorie critique, pragmatisme). Le séminaire, qui se déploiera en lien étroit avec le projet personnel de chaque étudiant, accordera une importance toute particulière à la question des « effets de l’art ».

 

Bibliographie indicative :

Adorno, Theodor W., Théorie esthétique, trad. fr., Paris, Klincksieck, 2011.

Dewey, John, L’art comme expérience, trad. fr., Paris, Gallimard, « Folio », 2010.

Gell, Alfred, L’art et ses agents, trad. fr., Dijon, Les Presses du réel, 2009.

Goodman, Nelson, Langages de l’art [1968], trad. fr., Paris, Hachette, 2011.

Merleau-Ponty, Maurice, Signes, Paris, Gallimard, « Folio », 2001.