Les bibliothèques intérieures, ce sont ces ensembles de livres qui configurent notre être-au-monde et notre relation « aux textes et aux autres ». Elles sont moins composées de volumes sagement disposés au long de rayonnages mentaux que constituées « de fragments de livres oubliés et de livres imaginaires » (Bayard, 2007). « Nous ne nous contentons pas d[e les] héberger, nous sommes aussi la totalité de ces livres accumulés, qui nous ont fabriqués un peu. » (ibid.)
Ce séminaire abordera l’écriture des bibliothèques intérieures en tant qu’elle intéresse autant chaque écrivain que chaque sujet lecteur. De l’autobiographie de lecteur à la collection d’essais en passant par l’autofiction et, au-delà des écritures de soi, la biofiction, multiples sont les genres et les formes à travers lesquelles les bibliothèques intérieures s’écrivent et nous écrivent ensemble, écrivains et lecteurs.

Enseignant·e·s : Catherine Mazauric, Maxime Decout, Michel Bertrand