Le mythe de Don Juan : constantes et inconstance
Né dans le contexte du baroque espagnol, le mythe de Don Juan est celui du séducteur dont l’errance, de conquête en conquête, va de pair avec la volonté affirmée de vivre dans l’instant, en toute liberté et en défiant les lois divines et humaines. À mesure que le traitement du mythe se laïcise, les interprétations de cette figure varient. Son inconstance est-elle la marque d’un mépris de la nature humaine ou le signe d’une quête d’idéal ?
On reviendra aux sources du mythe (T. de Molina) pour parvenir à des relectures plus contemporaines où ce sont notamment les affinités entre jeu de séduction, pouvoir et vision traditionnelle de la masculinité que l’on interroge.

- Tirso de Molina, Le Trompeur de Séville et l’Invité de pierre/El Burlador de Sevilla y convidado de piedra. Se procurer l’édition de poche bilingue : Gallimard, Folio bilingue, (français/espagnol), 2012.
- Molière, Dom Juan, Gallimard, Folio, 2013.
- E.T.A. Hoffmann, « Don Juan », Contes Fantastiques vol. 2, Flammarion, GF, 1993.
- Eric-Emmanuel Schmitt, La Nuit de Valognes, Magnard, 2004