Biologie intégrative et physiologie

Cette unité d’enseignement présente les techniques de la transgénèse et ses applications en recherche, notamment comment des organismes génétiquement modifiés peuvent être utilisés en recherche afin de répondre à des questions fondamentales comme l’étude de la fonction des gènes.  Les organismes modèles étudiés sont plus particulièrement la mouche drosophile, la souris, et le nématode. Ce choix permet d’avoir une vision large des différentes techniques les plus modernes disponibles qui varient en fonction des  organismes. 

L’email a bien été copié

Le cancer est un problème majeur de santé publique. La compréhension des processus biologiques impliqués dans la survenue d’un cancer, sa progression, son contrôle est nécessaire à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques et à l’élaboration de nouvelles biothérapies. L’objectif de l’UE « Physiopathologies cellulaires et cancer » est de permettre aux étudiants d’acquérir une vision intégrée de la maladie en faisant le point sur les connaissances actuelles gouvernant l’initiation tumorale et sa progression au stade métastatique au niveau moléculaire et cellulaire.