Recherche, études et conseil en information-communication et médias (RECICoM)

Ce cours propose une approche des théories de l’information et de la communication à partir de la problématique de la réception, les usages et les effets des médias (télévision) et médias numériques (TIC, Internet, réseaux sociaux). Si certaines recherches s'intéressent au moment même du contact temporel avec le dispositif visuel et portent sur un petit espace d'observation, d'autres s'éloignent du contact pour étudier les processus de circulation, de transformation de l'information (donc les conséquences et les effets) à long terme sur un grand espace d'observation. Ces courants seront abordés selon la taille de l'échelle d'observation : du niveau macro-social au niveau micro-individuel.  Ce cours abordera des courants fondateurs issus des médias studies américaines mais également des études critiques et sociologiques, des théories psychosociales ou encore l’ethnographie de la réception. La question des effets des dispositifs numériques (médias sociaux, mobiles) sur les émotions et l’identité des internautes sera également abordée.

 

Ce cours propose de préparer les étudiants à la réalisation du mémoire de fin d’études. Il abordera dans un premier temps les questions liées au choix du sujet, à la formulation d’une problématique, aux recherches documentaires, aux lectures théoriques afin de proposer un état de l’art sur le sujet en question. Dans un second temps, le cours abordera la dimension méthodologique du travail (recueil et analyse des données pertinentes en vue d’élaborer une réponse pertinente et étayée à la question de recherche posée). Il s’agit ici de sensibiliser les étudiants à l’importance de la « validation » (empirique et/ou factuelle) de leur détour analytique (démarche positiviste).

Le cours présente l’analyse des stratégies et des pratiques de communication des organisations dans l’espace public contemporain. La première partie présente l’analyse des stratégies et des actions de communication des organisations (publiques, privées) en les situant dans l’espace public médiatisé contemporain envisagé dans sa dimension marchande et sociétale. Une attention particulière est portée à l’analyse des formes de communication médiatique des organisations. Elle s’appuie sur les concepts de médiation et de médiatisation, de média et de dispositif, ainsi que sur leurs articulations avec le numérique. Cette analyse nous amène à étudier, d’une part, la couverture médiatique des organisations et, d’autre part, l’appropriation par ces dernières des supports et des formes médiatiques des médias historiques. Enfin, le développement d’espaces de publication transmédia et crossmédia ouvre à l’analyse des pratiques de communication des organisations dans un écosystème informationnel numérique. Une deuxième partie traite des modèles de l’innovation, du courant diffusionniste aux travaux en sociologie de l’innovation et du changement. La troisième partie, après un rappel de la prégnance de la communication dans l’espace public contemporain, traite des formes de publicisation et de médiatisation de questions sociétales ainsi que des nouveaux modes de régulation sociale et politique. Elle inclut l’analyse, dans les espaces de circulation des discours, des rapports de force et des controverses