Droit du numérique

L'apparition des droits et libertés dans les univers numériques a débuté par la protection des données des personnes physiques. Le développement exponentiel de ces univers au moyen de nouvelles technologies conduit les individus à "donner" toujours plus d'informations personnelles à des opérateurs privées mais aussi étatiques (données de navigation, données d'identification, données de santé, données de localisation, données du salarié, etc.). Les dangers d'aspiration des données sont quotidiens (sur les réseaux sociaux / au moyen des traceurs d'identification sobrement qualifiés de "cookies"...). La crainte d'un Big Brother peut être réelle. Elle est toutefois endiguée par des normes protectrices des droits fondamentaux parmi lesquelles le RGPD (règlement général de protection des données personnelles) entré en vigueur le 25 mai 2018 dont l'application dans l'Union européenne modifie profondément la problématique de marchandisation des données personnelles.

Ce cours présentera les droits des personnes physiques pour protéger les données personnelles dans un triple perspective : une perspective technologique pour appréhender les enjeux de protection face aux différentes technologies mises en oeuvre (internet, biométrie, géolocalisation, intelligence artificielle...), une perspective économique (valorisation de la donnée, big data) et une perspective politique (opposition frontale entre la protection européenne des données et les GAFA américains, enjeux démocratiques de la protection des données personnelles).

Le cours de Droit de la presse numérique et de l'édition tend à présenter les mécanismes juridiques des publications imprimées et en ligne. 

Il s'agit en particulier d'examiner les modifications de la législation et la jurisprudence applicables à la mise en oeuvre de la liberté d'expression et de la liberté de la presse, la diffusion et la distribution des contenus ainsi que les limites apportées à ces libertés (responsabilité, infractions de presse, vie privée...).

This class studies the economics of digital goods and services, using the standard tools of economics. It also deals with business strategies specific to the industries most affected by the digital revolution.