Master Droit

Ce cours présente le lien complexe entre les systèmes juridiques contemporains et la croyance religieuse, à partir de deux paramètres qui permettent d'établir une typologie opérante 

1. La  légitimité donnée à la religion comme source du pouvoir politique, fondement des normes constitutionnelles et source du droit des personnes 

2. La place effective faite à la liberté religieuse comme droit de l'homme fondamental, dont les implications sont protéiformes et exigeantes

En fonction de ces paramètres, il est possible de classer deux grands types de systèmes, malgré une très grande variété à l'intérieur de cette typologie

1. Les systèmes dans lesquels la religion est envisagée comme une ressource normative fondamentale

2. les sytèmes dans lesquels la religion est envisagée comme un droit et une liberté fondamentaux

La laïcité française occupera une place prioritaire dans ce cours, mais considérée dans sa dimension historique et internationale.

Il ne sera pas possible d'éviter la problématique politique qui sous-tend ces questions: la place de la religion dans le droit est devenu un enjeu dans la vie politique interne de la plupart des pays et dans les relations internationales, étant donnée l'influence des mouvements et discours islamistes et/ou identitaires. 

 

Classification, explication et illustration des différents types d'arguments juridiques (analogie, fictions, définitions etc)