Philosophie
La notion d'égalité dans l'Antiquité grecque, des préplatoniciens à Aristote.

Dans le cadre de notre cours, nous étudierons la notion d’égalité dans la pensée de l'Antiquité, des préplatoniciens à Aristote, à l'aide de lectures de textes choisis, en réexaminant d'autres notions centrales en philosophie politique, telles que justice et démocratie, avec l'objectif d'observer son évolution conceptuelle, ainsi que les différentes acceptions que celle-ci peut assumer encore aujourd'hui.

Bibliographie :
Jean-Paul Dumont, Les Présocratiques, en collaboration avec Daniel Delattre et Jean-Louis Poirier, collection « Bibliothèque de la Pléiade », Gallimard, Paris, 1988 ;
Jean-François Pradeau, Les sophistes, Flammarion, Paris, 2009 ;
Platon, La République ;
Platon, Protagoras ;
Platon, Apologie de Socrate ;
Aristote, Éthique à Nicomaque ;
Aristote, La Politique.
Normes juridiques, socio-politiques, culturelles... : de la philosophie à la théorie du droit

Qu'est-ce qu'une « norme » ? Comment définir et comprendre les normes juridiques, socio-politiques, culturelles, logiques, etc. ? Quelle est la spécificité de la norme en droit ? Pour répondre à ces questions, nous étudierons différents points de vue, théoriques et pratiques, de la philosophie aux théories juridiques du droit.

• Hans Kelsen, Théorie pure du droit, trad. C. Eisenmann, Bruylant, LGDJ, 1999 ;
• Carl Schmitt, Les trois types de pensée juridique, trad. M. Koller, PUF, 1995 ;
• Norberto Bobbio, Essai de théorie de droit, trad. M. Gueret, Bruylant, LGDJ, 1998 ;
• Michel Foucault, Surveiller et punir, Gallimard, 1975.
Ce cours a pour objectif de donner aux étudiant.e.s un vocabulaire fondamental de l’éthique et des questions qu’elle pose afin de leur permettre d’aborder les questions qui parcourent ce champ de recherche actuellement. La progression des analyses sera organisée du plus général au plus particulier afin de baliser les grandes discussions qui peuvent se rencontrer en la matière. Pour commencer, il sera pertinent de préciser ce qu’est la philosophie pratique, quelles en sont les limites, quelle en est l’extension mais aussi la spécificité dans une première approche qui sera méta-philosophique. Nous nous demanderons quelle est la spécificité de la philosophie pratique qui est l’objet de ce cours, dans un moment auto-réflexif.
Nous examinerons dans un deuxième temps, la spécificité des différents domaines de la philosophie pratique, que sont le droit, la morale et l’éthique. Construire cette spécificité demandera de distinguer le droit et la morale, puis la morale de l’éthique. Pour comprendre cette distinction et la clarifier, nous aurons besoin de la distinction entre les normes et les valeurs, dont nous nous demanderons si elles son réductibles les unes aux autres, car certains considèrent que les valeurs sont des normes déguisées, tandis que pour d’autres, les normes ne peuvent qu’être fondées sur des valeurs. Enfin, cette analyse permettra d’analyser deux modèles du dilemme, le conflit de normes et le conflit de valeurs.

Plan du cours :
1/ Qu’est-ce que la philosophie pratique ?
2/ Le droit et la morale
3/ La morale et l’éthique
4/ Les normes et les valeurs
5/ Conflits de normes et conflits de devoirs
6/ Conclusion : Qu’est-ce qui importe ?

Pour chaque chapitre du cours, une bibliographie sera donnée. Les étudiant.e.s qui souhaitent préparer ce cours peuvent se pencher sur les écrits de philosophie pratique d’Aristote, de Hume, et de Kant qui fondent toutes ces discussions.