Philosophie Analyse ergologique du travail et interaction sociale
L’examen de la décision judiciaire ou légale est un outil particulièrement efficace pour mettre à l’épreuve les théories classiques de la décision: d’une part, le juge est supposé être impartial puisque ses désirs, ses valeurs et ses croyances ne doivent pas influencer ses décisions qui reposent sur des textes juridiques et sur des affaires similaires jugées antérieurement. D’autre part, l’existence des jurisprudences, et le fait que, pour une même affaire, des verdicts opposés soient rendus dans des tribunaux différents indique que les décisions prises par les juges ne sont pas toujours motivées par ces deux principes. Le récent échec de la mise en place de robots-juges à la cour d’Appel de Douai en témoigne (justice prédictive). Comment les juges décident-ils/devraient-ils prendre leur décision? Les décisions légales sont-elles seulement justifiées par des arguments rationnels, ou bien sont-elles influencées par des facteurs irrationnels ? Le raisonnement mis en œuvre dans le domaine judiciaire (‘raisonnement légal’) est-il un type de raisonnement ayant des caractéristiques spécifiques et une méthode particulière, ou bien est-il seulement différent des autres raisonnements pratiques du point de vue de son contenu ?