Sciences de l’homme, anthropologie, ethnologie

Ceci est un cours d'introduction au domaine et aux grandes thématiques de l'anthropologie de la santé.

Suivant le fil conducteur de la critique et de la controverse, qui structure et dynamise l’anthropologie, Frédéric Saumade proposera une réflexion paradigmatique sur l’histoire de la discipline. Partant des ancêtres fondateurs de l’Humanisme et de la Philosophie des Lumières, puis se concentrant sur les débats fondamentaux qui caractérisèrent l’âge d’or de l’anthropologie, entre la seconde moitié du XIXe siècle et l’après Deuxième Guerre Mondiale, la perspective sur l’œuvre des grands auteurs classiques s’établira autour des axes Espace/temps, Primitif/civilisé, Oralité/écriture, Inné/acquis et Universalisme/relativisme. L’analyse des textes mettra en question les systèmes de classification anthropologique qui découlent de la dialectique du milieu et de l’intellect, et qui caractérisent, d’une façon ou d’une autre, les théories du déterminisme géographique, du totémisme, de la culture matérielle, des systèmes de parenté et des processus cognitifs, dont l’oeuvre de Lévi-Strauss a fait la synthèse critique. Outre cette perspective épistémologique, la question fondamentale de l’expérience personnelle de l’ethnologue sur le terrain donnera lieu à une archéologie reliant les « grands ancêtres » que furent les missionnaires religieux du Nouveau monde aux pionniers de l’observation participante, Frank Hamilton Cushing et Bronislaw Malinowski.

La dernière partie du cours, assurée par Fabio Viti, abordera le courant de l’anthropologie politique et dynamiste des écoles britannique (Evans-Pritchard, Fortes, Gluckman, Leach) et française (Balandier).

Ce cours abordera l’anthropologie économique à la fois sous l’angle général des notions qui articulent cette branche des sciences sociales et à partir de l’éclairage particulier des travaux personnels, théoriques et ethnographiques, des deux enseignants-chercheurs responsables, situés aussi bien sur des terrains traditionnels que modernes.

Il abordera la question de la valeur et des relations de confiance, de défiance et de dette, focalisée par des objets symboliques, tels que la monnaie, en illustrant la théorie générale par des études de cas américanistes. Puis, on analysera le problème des spécificités du modèle néolithique de l’Ancien monde (Eurasie et Afrique), fondé sur l’association de l’élevage et de l’agriculture, et donc l’invention du capital foncier et de la notion d’appropriation territoriale, ses conséquences sociologiques (en termes de parenté et de pouvoir notamment) et sa confrontation avec les civilisations précolombiennes qui ne connaissaient, à de très rares exceptions près, ni l’élevage ni la propriété privée.

 

 

La filiation et de l'alliance dans la construction du sujet.

Présentation de recherches en cours par leurs auteurs sur des thématiques non abordées dans l'offre de formation.

Mercredi / 9h-12h / AMPHI 6 / CM 

Approche ethnologique de la société provençale traditionnelle et contemporaine.

Lundi / 9h-2h / Amphi 3

Approche réflexive de l'anthropologie de la France aux XXème et XXIème siècles. 

L'enquête de terrain, entendue comme pratique de l'observation-participation, constitue l'une des démarches essentielles de l'ethnologie. Ce module propose aux étudiants une découverte de cette pratique ethnographique. Le cours abordera l'histoire de l'enquête de terrain dans la discipline ainsi que les problèmes méthodologiques, épistémologiques et éthiques posés aux chercheurs. Des exercices pratiques (entretien, observation, documentation, etc.) seront mis en oeuvre. Cette unité d’enseignement a pour but de préparer les étudiants au stage de terrain organisé sur une semaine au semestre 5.

Le cours propose un regard anthropologique sur les questions du genre et des sexualités. Ces thématiques se sont constituées assez récemment comme un champ spécifique des sciences sociales mais ce sont aussi des thématiques transversales importantes pour une compréhension des cultures et des sociétés dans leur ensemble. Les thèmes suivants seront abordés : l’évolution de l’approche anthropologique de la différence sexuée et de la sexualité, les constructions sociales et culturelles du masculin et du féminin, le genre et la
sexualité entre pratique et identité, les formes de sexualité et leur compréhension sociale et culturelle, les expériences transgenres occidentales et non occidentales.