Lettres Ecritures
Cette UE se donne pour but de faire réfléchir aux formes que l’écriture peut prendre quand elle investit les supports numériques.

Pour cela elle va surtout s’intéresser aux nouvelles formes qui s’inventent avec ces supports, en montrant ce qu’elles peuvent modifier dans le rapport à la lecture et/ou à l’écriture. Mais elle s’appuiera aussi sur les différentes pratiques à l’œuvre depuis quelques décennies, sur DVD-Rom, web, application ou ePub, y compris en étudiant les formes sous-jacentes qui pré-existaient avant la création ou la diffusion des outils numériques, du "Tristram Shandy" de Laurence Sterne aux "Cent mille milliards de poèmes" de Raymond Queneau, de la "Somme théologique" de Saint-Thomas d’Aquin aux œuvres de Julio Cortázar ou de Georges Perec.
Une partie, plus technique, analysera les outils qui existent, ceux qui ont déjà disparu ou qui ne sont pas encore opérationnels, et ce qu’ils peuvent apporter, à partir d’exemples précis, à travers lesquels on abordera aussi la question du lien particulier entre l’éditeur et l’auteur, avec des changements subtils ou, au contraire, réformateurs (notion d’auteur collectif, disparition des étapes classiques entre écriture et publication, lecteur-auteur, etc.) et comment le numérique permet de repenser le rôle de l’éditeur auprès de l’auteur, par exemple dans le recherche de la forme d’un projet d’écriture.

Le cours seront toujours en lien avec une pratique et articulé avec les séances d’atelier d’écritures numériques.