Histoire de l'art et archéologie Archéologie
Cours d'approfondissement en archéologie et histoire de l'art, ouvert aux autres spécialités (dont histoire et sciences de l'Antiquité), dont le thème est la ville de Rome à l'époque républicaine et impériale. Le cours porte plus spécifiquement sur la topographie de Rome et l'évolution de l'urbanisme entre le IIe s. av. J.-C. et le IIe s. ap. J.-C. Il proposera des études de monuments, une réflexion sur la naissance et l'évolution de grands types architecturaux (architecture publique, architecture religieuse, architecture privée) et la typologie des décors associés à ces édifices. Les objectif du cours sont la connaissance des principaux monuments et ensembles architecturaux de la Rome républicaine et impériale et la maîtrise d'une réflexion sur l'évolution de l'urbanisme de Rome capitale. Le cours fait appel à différentes sources textuelles, épigraphiques, iconographiques et archéologiques. Il permet d'approfondir des notions d'architecture, d'urbanisme et d'histoire de l'art antique, ainsi que les liens entre pouvoir et construction publique à partir du corpus exceptionnel des monuments romains.

Bonjour à toutes et tous

Vous trouverez ici des documents et informations à utiliser dans le cadre de l'enseignement Systèmes techniques paléolithiques : approches, enjeux, résultats.

Je vous rappelle qu'il ne s'agit là que d'une aide qui ne vous dispense en rien de compléter votre formation par des lectures, des documents audios et vidéos, des expositions, des conférences... utiles autant que nécessaires.

Bon travail !

Jean-Pierre Bracco

Architecture, arts monumentaux, archéologie du bâti, construction
médiévale, matériaux
. Initiation
à l’approche interdisciplinaire de l’architecture : étude des formes et du
décor architectural, archéologie de la construction, historiographie, matériaux
et techniques de mise en œuvre (pierre, bois, terre), iconographie, sources
écrites, étude monumentale

Les populations phéniciennes, qui s’installent dans l’ensemble de la partie sud de la Méditerranée dans le courant du premier millénaire avant notre ère, ont constitué un ensemble de communautés disséminées depuis les côtes libanaises jusqu’à l’Andalousie en passant par Chypre, les côtes de l’Afrique du Nord avec Carthage et Utique notamment, la Sicile occidentale et la Sardaigne. Contribuant largement aux processus de transformation des sociétés méditerranéennes, l’historiographie moderne les a pourtant longtemps ignorées, ou plutôt reléguées dans le camp des barbares sacrificateurs d’enfants. « Malheur aux vaincus » : car c’est bien l’échec des Carthaginois face à la puissance romaine lors des guerres puniques qui marque l’amorce de ce processus de diabolisation et d’oubli. Sortir la civilisation phénicienne du gouffre de l’oubli implique donc de se détacher d’une lecture simpliste des traditions littéraires grecques et romaines et de se tourner vers les riches témoignages de l’art et plus globalement de la culture matérielle de ces communautés. Leur mise en perspective contextualisée sera l’angle d’approche principal de ce cours.     

Cours de spécialité en archéologie et histoire de l’art romain sur Rome et l’Italie : urbanisme, architecture et décor à Rome à la fin de la république et sous l’Empire.